rencontres

24082004

Chez Fred: Nous sommes hébergées par Fred, burkinabé trentenaire qui nous ouvre la porte de sa maison, de celles de sa famille ou de ses amis.

Grace à lui, nous serons pendant tout notre séjour immergé dans la vie quotidienne des burkinabés. Chance incroyable, rencontres merveilleuses……..

Chez Fred, nous sommes choyées. impossible de faire quoi que ce soit, même remplir un seau d’eaupour la douche. Ils sont d’une hospitalité indescriptible. cela en devient génant.

On sent très bien la « dominance » du grand frère, le respect de l’ainé. Ignace et alassane, frère et cousin plus jeune, sont beaucoup ouverts lorsque nosu sommes seules avec eux. Ils « osent » plus.

A Bobo. Nous sortons seules, nata et moi un soir. Après le refus d’un taxi qui nous prend trop pour des toubabs, un gars s’approche et nosupropose de noue emmener………….gratuitement. Nous sommes fortement sur nos gardes mais aucun souci. pas d’agressivité, pas de drague, juste un geste de civilité. Extra!

Sur la route: Lors de nos arrêts sur les routes soit pour une pause pipi, soit pour un grignotage ou une petite ballade à pied de quelques minutes, nous vivons pleins de petits moments forts avec la population. Le plus souvent ils ne parlent pas un mot de français. on rigole bien.Sorte d’amitiés éphémères, intenses et silencieuse. un délice……..

Le 29eme roi des gans. A Obiré, minuscule village en pays gan, nous sommes acceuillis par le guide du village. Il nous emmêne voir le roi qui donnera son autorisation afin que nous passions la nuit ici. Moment incroyable, inoubliable, hallucinant, unique!

Nous arrivons au milieu d’une concession qu’ils appelent « palais ». Après force courbettes et politesses, voici le roi assis sur une chaise au milieu d’un espace délimité par des pierres. Interdictions à tous de passer cette limite. Il est avec son « chef de terre » qui ne le quitte pas. C’est très pompeux, très cérémonial et…………en pleine brousse! Interdiction aussi de lui parler en direct. Nous parlons à Fred qui traduit au chef de terre qui repête au roi. Et pourtant celui ci nous répond à nous en direct dans un français impeccable. Il accepte que nous dormions dans son village, nous le quittons donc après force courbettes et politesse. Génial! Extra! Rencontre d’un autre temps.Lle soir, l’épouse du guide, tard, nous apportera de quoi manger……………

Maison lobi: Petite pause pour admirer une concession lobi. le maitre de maison est là. il nous fait entrer, nous visitons sa maison. Son épouse à qui nous offrons un petit collier en remerciement de son hospitalité se met à danser, à remercier dieu de nous  avoir mis sur son passage. Rencontre d’un quart d’heure sans aucun échange verbal pour cause delangue mais si forte, avec tant d’amour……..

Et il y en a tant encore comme ça………les petits jeunes atteints de polio  à Boromo, la femme du marché  de Kokologo, la maman de Fred, ses copains , Jean Louis, Alain, Antoine et sans oublier nos amis maintenant Olivier et Léonce…………..

Burkinabés ne changez surtout rien dans vos rapports humains , bosu avez à tant à nous apprendre dans ce domaine……….




habitats

24082004

La maison de ville:

Elles sont le plus souvent de pleins pied. Une cour où se trouve le plus souvent le seul point d’eau ainsi que le coin wc. 3 murs, une dalle de béton avec un trou et…………ses milliers de petits vers blancs. pas d’eau. Autant dire, pas facile pour nous. Dans la cour aussi la douche, 3 murs aussi , une dalle de béton mais sansl le trou! L’eau est mise le matin dans une immense bassine que l’on utilise avec un broc.

A l’intérieur, « une pièce de vie » avec une toute petite ouverture. S’y troubent, chez Fred, un canapé, une table basse, une télé, un frigo qui ne fonctionne pas.. le sol est bétonné et les murs peints avec de la peinture « anit itermites ». La lumière est diffusée par la porte, toujours ouverte. Deux autres pièces, nues, servent de chambre.

maison_de_fred

Concession lobi

Au contraire des concessions d’autres ethnies, là un seul batiment. tout en terre. Un étage et une terasse auquel on accède par une échelle en bois. pas une seule fenetre ou ouverture dans les pièces. Celles ci serventsoit de chambres soit de cuisine en saison des pluies. Celle où nous aurons l’occasion d’entrer est totalement sans immobilier. il n’y a rien! Le propriétaire qui est forgeron a son atelier dans une des pièces.

cuisine_de_concession_lobicuisine lobi







BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
19.000 km plus tard |
olivier au mexique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amerique
| Six months in Australia
| Hey mon ami ! T'aimes ca ma...