• Accueil
  • > Archives pour octobre 2006

Grosse frayeur!

26102006

19 août, nous partons pour Udaipur en passant par Ranakpur afin de visiter son temple. Nous sommes en Tata Indica, petite voiture indienne.

Après Pali, nous trouvons la pluie et pas mal d’inondations dans les champs. Jusqu’au moment où la route est barrée par l’eau.Nous voilà donc traversant à pied l’eau jusqu’aux genoux, tandis que des indiens poussent la voiture.On repart. Il tombe des trombes d’eau. Tout est inondé de part et d’autre de la route. C’est impressionant et pas rassurant.

imm021_22A

A un hameau appelé Devli, la route est torrent. Impossible de passer!.Il faut attendre que la pluie cesse et que la crue descende.Une maison, bien pauvre, nous offre un abri.Merci! Nous attendons de 12h30 à 17h mais l’eau au lieu de baisser a considérablement monté.

Inondations

Nous décidons de faire demi tour. Seulement nous sommes aussi bloqués dans l’autre sens.Plus drôle du tout, l’histoire! Notre chauffeur, Maden, nous dit de prendre une jeep locale qui va essayer de passer et de retourner sur Pali, la ville la plus proche à 40kms. nous y prendrons un bus ou un train qui nous emmenera à Udaipur où nous nous retrouverons le lendemain. Pas le choix, il nous faut sortir de cette galère. Il pleut toujours! Mais la jeep ne peux passer, même à travers champs pour tenter de rejoindre une voie ferrée. Nous sommes prises au piège, entourées d’eau, de crues, de torrents….Franchement flippant!

Nous nous retrouvons dans un minuscule temple de campagne, assises sur un sac de riz. On nous demande de laisser nos chaussures dehors sous la pluie, on nous offre un peu de lait caillé.Puis sous notre couverture de survie pour tenter de nous réchauffer ( nous avons traversé des torrents jusqu’à la taille), commence une horrible nuit. Nos chaussures vont elles être emportées par les eaux? La pluie ne va t elle pas monter jusqu’au temple? Il faut que l’on joigne quelqu’un…..Angoisse….Une trentaine de sinistrés sont arrivés, parlent fort, prient, vomissent, toussent, un enfant pleure et cela toute la nuit. L’horreur!

A 5h30, l’aube se lêve enfin et nous aussi. Ouf!Il ne pleut plus.. Il y a encore de l’eau partout mais elle semble avoir un peu baissée. 40kms d’angoisse à passer des lacs, des torrents avec du courant, à se faire tirer par un tracteur.

Merci à cette jeep et aux indiens croisés qui nous ont offert du thé, fait de grands sourires et cris d’encouragements, pour ces regards si intenses de solidarité….

Nous arrivons à Pali. On n’en peux plus! A bout de nerf , de fatigue, de crasse, de faim….

Aucun moyen d’aller à Udaipur à cause de l’eau, nous attendons un train 3h pour remonter sur Johdpur.

Arrivée dans cette ville, nous allons directement à l’hôtel. Un peu glauque mais enfin une chambre sêche. une douche puis quelques heures de sommeil.

Ouffffffffffffffff c’est fini!!!!!!!!!!!!




Gare de trains de Johdpur!

26102006

La gare indienne mérite à elle seule un petit post!

Le hall est tellement impressionant pour nous occidentaux, que je ne résiste pas et le prend en photo! Il y a des gens partout, assis, couchés,debout qui attendent, mangent , dorment……..il faut vraiment faire attention où l’on met les pieds. Et avec nos gros sacs, c’est folklo!

Nous passons plus d’une heure et demie à être transbahutées d’un guichet à un autre. Personne ne nous dit la même chose, la plupart des gens ne parlent pas anglais et nous n’y comprenons rien de rien!!!! Usant pour les nerfs.Terrible!

Une fois le bon endroit trouvé, il nous faut encore attendre 45mns au guichet. Il y a bien deux fils pour le même guichet. L’une pour les femmes et les personnes agées, l’autre pour le reste de la population mais dans cette dernière, à priori, ce jour là, seuls passent les hommes d’âge mur!

Au bout de 2h30 exactement, nous avons enfin notre billet en classe Ac  sleeper soit « couchette avec clim ». Enfin!

 

il y a plusieurs quais et nous aurons un mal fou à savoir où se trouve le notre.;cela pour cause de blocage de langue!Ensuite impossible de trouver sur ces très longs quais où se situe notre wagon. mais crainte inutile puisque les trains s’arrêtent un long moment en gare. nosu aurons donc le temps de dénicher nos places.

 

Les compartiments sont propres, pas bondés dans cette classe (nous l’avons fais exprès), avec des draps pour la nuit. nous pouvons donc comater…….







BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
19.000 km plus tard |
olivier au mexique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amerique
| Six months in Australia
| Hey mon ami ! T'aimes ca ma...