• Accueil
  • > Archives pour novembre 2006

le Rajasthan-l’arrivée et Nawalgarh-08 au 11 Aôût 2006

27112006

Quelques surprises avec notre chauffeur qui n’est pas là suite à un accrochage de voiture, 1ere nuit en Inde à Pahar ganj ( Delhi) dans une forte chaleur pleine d’humidité. Notre chambre, certes pas cher, est un peu glauque mais ça ira pour les quelques heures que nous avons à y passer.

Dés le lendemain matin,connaissance avec notre chauffeur, Maden, qui dit parler anglais mais n’en baragouine en fait que quelques mots.ça va être folklo!

Découverte de l’art culinaire indien ,dans un petit restau sur la route de Nawalgarh.Des lentilles, des nams au fromage et un lassi. C’est super hyper pimenté!!!!!!

La 2eme partie du trajet est enfin plus agréable puisque nous quittons une sorte de 4 voies sans charme pour passer à travers la campagne et traverser de petits villages.La population est en costumes traditionnels. Pantalons avec de longues tuniques ou superbes saris pour les femmes.Les hommes, eux, sont soit en pantalon à l’occidental soit avec un long tissu drapé de façon à en faire un pantalon et presque tous avec le turban. Superbe!

Nawalgarh Nous y trouvons une petite guest house dans une famille. Très sympa. Nawalgarh est une petite ville où il est bien difficile ( pour ne pas dire impossible) de trouver un snack ou un restau. Nous visitons le Ganga Mai Temple, temple dédié au Gange.

Sous une petite averse, nous essayons de trouver un abri lorsque 2,3 portes de maisons s’ouvrent pour nous proposer d’entrer!!! Nous voilà donc chez un homme et une jeune femme charmants qui ne parlent pas un mot d’anglais. Nous n’arrivons pas à comprendre leur lien de parenté. Quel dommage qu’un tel moment soit bloqué par la langue. Elle nous offre un bracelet car aujourd’hui c’est la « fête des frêres et soeurs ». les soeurs offrent un bracelet ou cordelette rouge aux hommes. Cette coutume est étendue aux amis. Elle nous montre aussi un album photos d’un mariage très kitch et traditionnel. La pluis s’arrête, nous repartons. Que ces indiens sont sympas avec le contact facile!

La bhagton ki haveli: le gardien est un vieux monsieur typique et sans âge qui travaille ici depuis l’âge de 6 ans. Il actionnait les éventails. Il nous offre un thé massala froid et dans une tasse plus que douteuse! La maison manque d’entretien mais a des peintures superbes. Elle est construite autour de deux cours intérieures et d’un étage.

Dans la nuit, je tombe super malade. Diarrhée, vomissements, fièvre. Une tourista ne m’a jamais rendu malade comme ça! Le lendemain, je suis totalement déshydratée, sans aucune force, l’estomac en vrac,pleine de fièvre encore. nous décallons notre départ.




Bikaner et le désert du Thar-11 au 13 août 2006

26112006

Après un voyage difficile car je ne suis vraiment pas en forme, nos posons nos sacs à Gangarshahar, banlieue de Bikaner qui ressemble plus à un village. Acceuil extra aussi bien de la part des proprios de la guest que des habitants.

Bikaner: Lalgarth Palace est le palais de la maharani ( le maharadja étant décédé). transformé en partie en hôtel, en partie en musée, le reste lui sert de demeure. L’extérieur est magnifique. Un vrai palais des milles et une nuit! un petit musée sur les maharadjas nous plonge un peu plus dans cette atmosphère avec une quantité impresionnante de photos.

Le centre de Bikaner: Il fait très chaud et la ville ne nous apparait pas comme très agréable. Beaucoup de bruit, beaucoup de monde. On a du mal à se ballader tranquillement car il faut éviter les vélos, les gens, les ricksaws….

Le fort de Bikaner:C’est en fait comme un palais qui porte le nom de fort. Nous restons bien dans l’ambiance « milles et une nuit » avec des cours superbes. C’est immense!

En sortant, nous tombons par hasard sur une procession faite par la maharani. Il y en a deux par an! Les chevaux, les chameaux, les hommes sont apprétés, la fanfare est là. La famille, uniquement les hommes sont en habits de cérémonie. A une fenetre du fort, le siège , symbolique du maharadja et un serviteur là pour l’éventer. La maharani arrive, salue sa famille en fanfare.Puis la procession se met en route pour un tour de ville. Elle est suivie par deux chaises à porteurs. l’une symbolique pour le maharadja, l’autre pour son épouse lorsqu’elle sera fatiguée de marcher. Ce fut court mais très interessant. Nous sommes ravies d’avoir pu y assister.

Le désert du Thar: Départ en jeep pour Deshnoke afin de rejoindre le désert. Deux chameaux, un autre avec une charrette, un jeune garçon, un indien cuisto et un chamelier forment notre petite troupe. Chaque homme a son rôle, l’un ne s’occupe que des bêtes, l’autre fait la cuisine et l’enfant un peu tout. Les chameaux sont des animaux très élégants, avec de longs cils, tel une dame de la bonne société. Ils vivent environ 20 ans, peuvent ne pas boire durant 5 jours et avaler 120 litres d’eau en une fois! J’arrive à monter sans difficulté. Drôle d’impression les premières fois lorsqu’il redresse ses pates de devant mais je m’attendais à pire! Au bout d’un moment, cela fait mal à l’intérieur des cuisses mais c’est plus supportable que ce que l’on nous a dit.

Le désert du thar séparant l’Inde du Pakistan est une immense plaine sablonneuse avec quelques épineux et touffes de je ne sais quoi. Pas vraiment beau, pas laid, c’est surtout très impressionant par son immensité. Nous y verrons pas mal d’antilopes, des renards, des oiseaux, de très gros insectes.

Nos chameliers, malgré la barrière de la langue, sont très sympas. Ils nous font à manger dans le sable et c’est nous qui feront la vaisselle dans celui ci aussi. Typique et avec un oubli total de l’hygiène. Nous dormons à la belle étoile dans un décor paradisiaque, sur des dunes de sable. Petit apperçu de ce que doit être le sahara…….Deux jours forts sympathiques. Vraiment un truc à faire.







BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
19.000 km plus tard |
olivier au mexique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amerique
| Six months in Australia
| Hey mon ami ! T'aimes ca ma...