• Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

Trek dans la région de Savanakhet

25012010

Trek dans la région de Savanakhet dans Asie singe4.vignettescorpion.jpgforetlaotionne.vignette dans Laosdsc04605.vignette

29 Août: Trek de deux jours avec guide.

Nous commençons par la visite d’une mine de sel. L’eau est mise dans des bassins qui sont chauffés au feu de bois.La vapeur permet au sel de ressortir et il est raclé à la main. Il est, après une période de séchage, vendu à l’usine juste à coté qui, elle , le conditionne. Si j’ai bien compris, les bassins, les abris pour le séchage sont prêtés aux familles qui récoltent, par l’usine. Les récoltants achêtent le bois, travaillent et vendent le sel. C’est très sommaire comme système, pas du tout mécanisé. Interessant.

Marche en forêt. Elle est drue, nous avons à peine un petit chemin. Sans être jungle ni sembler très tropicale, il y a tout de même beaucoup d’arbres à lianes.Le guide nous explique les plantes; il y a celle qui sert de savon, l’arbre dont les locaux récoltent une sorte d’huile pour faire des torches. Nous goûtons une liane: la quinine. Très très amer. Beaucoup d’araignées, un serpent, des scorpions, beaucoup de thermites….

Pour le déjeuner, en pique-nique, du bambou cuisiné de deux façons différentes, du buffle  séché, du foie, du riz gluant, dans une feuille de banane une sorte de flan coco avec du riz et des galettes de riz soufflé.

L’après midi, le chemin est plus large, ce qui est bien plus agréable. Rencontre avec deux singes. Petite démonstration du guide mangeant une certaine sorte de fourmis! Bon appétit!

Après 5 kms de marche, arrivée dans le village où nous allons dormir. Notre logis a, à son entrée, un étalage avec quelques bricoles à vendre. La maison est en dur. Une entrée avec canapé, ventilo, une pièce principale avec nattes et télé, un couloir avec les feux aux bois pour la cuisine. Au bout de ce couloir, une sorte de cagibi avec bassines d’eau et des wcs à la turc; c’est la salle de bain. A l’étage, mur et sol sont en bois. Il y a plusieurs alcôves avec un lit à l’asiatique. Le toit est en tôle et la chaleur insupportable!

Errance dans le village pour y cotoyer la vie quotidienne. J’adore ce moment. Les gens sont charmants et nos oreilles résonnent de leurs « sabadiiiiiiii »(bonjour). Nous y verrons la fabrication de torches,la préparation des samoussas, le tri du bambou pour les nattes, la découpe du bambou pour la cuisine.

Retour à la maison où il y a une cérémonie animiste en notre honneur! On se demande un peu ce qui va se passer! On nous fait asseoir autour d’un plateau qui contient bananes, oeufs, biscuits,une bougie centrale, des bouts de laine.Il y a deux vieilles femmes, le couple qui nous reçoit. C’est très solennelle. C’est une cérémonie pour nous honorer et pour que la chance nous sourit. Les femmes prient en nous mettant dans  la main droite ouverte un oeuf et des biscuits; elles nous nouent un bout de laine autour du poignet.Puis ce sont notre maitre de maison et son épouse qui nouent. Nous devons ensuite manger l’oeuf.

Diner puis nuit blanche tant il fait chaud!

Lire la suite… »




Pakse/Savanakhet, Laos

22012010

27 Août: Pakse

Découverte pour aller à la gare, du tuk tuk « moto », sorte de side car local. Hum……………marrant mais on ne se sent pas toujours en grande sécurité……..bus local qui se remplit au fur et à mesure d’humains et de sacs de riz. Il y en a tant sur le toit que nous remarquons qu’à l’intérieur celui ci est consolidé par des « pilliers » de fer supplémentaires! Plus d’une heure pour quitter la ville.

A un arrêt, très soudainement, une trentaine de femmes et d’enfants grimpent pour vendre riz, brochettes de poulets entiers, eau ….Je mets quelques secondes à réaliser ce qu’il se passe tant elle grimpent partout et sont nombreuses. Je connaissais le principe mais pas de cette façon aussi »sauvage »!!!!!

5 heures de voyages.

Savanakhet n’a pas du tout la même ambiance que Pakse. Indéfinissable et différent. Je préfère ici. Les rues sont larges, calmes, les maisons en dure, en bois ou coloniales. Pas de touristes. Une certaine nonchalance.

Le soir, promenade dans la rue principale qui s’anime de vendeurs de nourriture. nous goûtons: des samoussas délicieux, un samoussa à la noix de coco, un sandwich au paté avec des sortes de salades dedans, un pamplemousse sans jus tel mon souvenir thailandais, un ravioli avec une pate sucrée et de la viande à l’intérieur cuit à la vapeur….

28 Août

Une nouvelle aventure! nous louons une moto pour la journée! Boudiou! Et hop direction le marché. Pas très fière ni à l’aise, Isa! La conclusion sera: à 20/30kms heure ça va.;au dessus je n’ai qu’à moitié confiance. Mais je reconnais que cela donne une liberté géniale. En cela c’est extra.

La marché est, comme souvent, par thème: viandes, fruits, vêtements………Toujours autant de fruits et légumes inconnus. La viande toujours aussi peu appétissante. Je suis surprise par la taille et la variété des poissons.

Direction le stupa That Ing Hong. Sans trop de mal nous trouvons une piste indiquée sur un semblant de plan. Là, géniale……….la campagne laotienne………Bien être………….Liberté……….Passage par le lac Bungva, endroit coup de coeur. Il est joli, paisible, authentique. Le stupa est un lieu de prières, de receuillement fréquenté par les laotiens et par les touristes asiatiques. Au centre d’une cour, une sorte de « cone » en pierre , entourée d’une petite rembarde que les femmes n’ont pas le droit de franchir.Boudha, fatigué, ce serait reposé ici et à l’intérieur du stupa, il y aurait ses vertèbres. Dans un coin de la cour, quelques moines à la disposition des fidèles.Le long du mur d’enceinte pleins de statues de Boudha. Ce stupa serait, après le Wat Phu,le plus visité au Laos.







BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
19.000 km plus tard |
olivier au mexique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amerique
| Six months in Australia
| Hey mon ami ! T'aimes ca ma...