Gozo, Malte

11032015

29 Janvier 2015. On traverse Malte pour nous rendre sur l’île de Gozo.Les bourgs s’enchainent et lorsque nous sommes en pleine nature, on voit beaucoup de rocailles, peu d’arbres, une sorte de garrigues ( paradis des lapins certainement). Tout est vallonné.

Gozo est en fait très proche de Malte. Et pendant la traversée en bateau, on voit bien Comino, un énorme rocher avec juste une dizaine d’habitants. Après 30mn de traversée, un bus nous emmène au nord est de l’île. Gozo ressemble à Malte en plus petit, moins urbanisé et plus fertile.

Marsalform est une bourgade faite pour le touriste et comme nous sommes en hiver, il n’y a personne! 600habs, pas une école, les gens vivent avec le travail de l’été. Le lieu n’est ni désagréable ni plein de charme. Tout étant fermé, la jetée est assez sauvage avec de belles vagues qui viennent s’éclater contre le béton. Notre guest est charmante et la personne qui nous accueille fort sympathique. Nous sommes seules!

10mn de bus et nous voilà à Victoria, la capitale (!) Petite ballade dans les ruelles de la vieille ville pour monter à la citadelle. Celle-ci est une vraie citadelle. Derrière ses fortifications, une cathédrale, quelques ruelles et les remparts. La vue du haut de ces derniers est extra. Comme cela est juste vallonné, le regard se perd jusqu’à l’horizon. Le sol est d’un vert assez foncé et avec le jaune/ocre des constructions, le contraste est vraiment joli.  Dans la citadelle, beaucoup de travaux enlève provisoirement du charme.

Visite  fort agréable de l’ancienne prison. On y voit les geôles et très bien toutes les traces ( dessins, bateaux, croix…) des prisonniers. Cet endroit était principalement pour les chevaliers, c’était donc une prison de « luxe ». Des panneaux dans un anglais simple permettent à l’imagination de bien se plonger dans les conditions de détentions. Celles-ci devaient être supportables  avec une hygiène, des soins, une nourriture correcte.

Dans ma chambre, un christ en tableau. Les maltais semblent très croyants. Partout des christs, dans la rue, aux portes d’entrée des statuettes de saints ou religieuses.Vu plusieurs fois des gens se signer dans le bus….

30 Janvier. Après un petit déjeuner fort copieux, ballade pédestre à travers la vallée. Pas d’immenses champs mais des parcelles de cultures maraichères.  Toujours peu d’arbres et beaucoup de figues de barbarie. Un grand bol d’air dans un très beau paysage même sans soleil.

Avant de reprendre le ferry, longue pause chez un sculpteur à Ghajnsielem,près de Mgarr. On est en fait à la fois dans son atelier et dans sa maison. Il travaille la globigérine,pierre locale. J’adore ce qu’il fait. Des pièces très arrondies, très épurées, à la limite de l’abstrait, représentant principalement femmes et enfants. Il sculpte à la hache, au burin avant de poncer et vernir pour protéger des intempéries et pour que la pierre garde sa couleur. C’est très lourd. Il expose un peu partout en Europe et surtout en Allemagne. Il nous fait part de sa difficulté à vendre. Je suis limité frustrée de ne pas pouvoir repartir avec une de ses œuvres. Gros coup de cœur.

retour à Sliema par le même chemin qu’à l’aller.

 

 







BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
19.000 km plus tard |
olivier au mexique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amerique
| Six months in Australia
| Hey mon ami ! T'aimes ca ma...