• Accueil
  • > Archives pour septembre 2016

Barra de Navidad, Mexique

11092016

06 au 09 Juillet 2016

Barra de Navidad, petit village au bord de l’océan pacifique de 4000 habitants. Il fait très chaud et je retrouve l’humidité.

Je suis dans une toute petite guest où je suis seule. Un peu plus cher mais j’ai en fait un mini studio, joli, propre avec de l’eau chaude et de la pression. Et il y a une piscine.

Je passe 2 jours à me balader dans le village, sur la plage, à manger et boire des cafés au bord de la mer, à me baigner, lire, ne rien faire. Quel plaisir!

Une chose importante à savoir: Malgré ce qu est noté dans le routard, il n’y a aucun moyen de transport pour rejoindre Puerto Vallerta. Je suis donc dans l’obligation de faire les 275kms qui me séparent de l’aéroport en taxi!

Vol de Puerto à Mexico City puis Paris où j’arrive le 10 Juillet.

 

Un superbe voyage…..




Guadalajara, Mexique

11092016

03 au 05 Juillet

Guadalajara. Les taxis sont ici plus chers. Le nord en général est plus onéreux et il y a beaucoup moins d’indiens dans la population.

Après installation, je vais dans un vrai supermarché. Une aubaine qui me permet de me préparer un repas à la guest et de m’approvisionner pour le petit déjeuner.

Après hésitation, je décide de passer par une agence pour aller à Tequila. Un peu plus cher ( mais assez peu je pense) mais surtout beaucoup plus simple coté transports.

On vient donc me prendre à la guest. Le groupe, 7 personnes avec une majorité de mexicains, est très vite très chouette. On m’intègre malgré la langue, on me traduit en anglais, on me fait participer. A 10h15, arrêt pour acheter de la glace et dans le van, trinquer à la 1ere tequila! Pure d’abord puis  avec un soda au pamplemousse. Nous visitons l’hacienda « las tres mujeres ». La tequila est faite avec l’algave azul. Il y a 150 sortes d’algaves. La plante met 8 ans avant de pouvoir être récolté. Elle est coupée à la main, à la serpe. C’est le cœur de la plante qui est utilisé pour fabriquer l’alcool. Il est broyé pour en sortir un jus, celui-ci est fermenté pendant 2/3 semaines, on en sépare le sucre de l’alcool puis ce dernier est distillé. Pour qu’une tequila soit bonne, il faut qu’elle soit 100% algave. L’alcool de 3 mois est blanc et c’est le moins cher. Plus il vieillit, plus il prend une couleur brune. Après la visite et la dégustation, un moment dans le village de Tequila. Toute l’économie de la région tourne autour de cette activité. Soit en production familiale, soit plus « industrielle » soit encore en fabrication de tonneaux ou autres. Dans le village partout des boutiques de cet alcool. Sinon rien de particulier.

Durant cette journée, j’ai sympathisé avec un couple d’étudiants de Mexico City et RDV est pris pour le lendemain.

Guadalajara sera la ville qui m’aura le moins plu mais j’y passe une super journée grâce à cette rencontre avec R. & A. Après un café, nous allons au Palacio de Gobierno. La place des armes où se trouve la cathédrale est jolie sans être sensationnelle. Cathédrale et palais sont impressionnants. A l’intérieur du palais du gouverneur, un musée. Je le devine intéressant sur l’histoire du palais mais il y a beaucoup à lire en espagnol et je me lasse vite. Il y a dans un escalier une peinture murale à couper le souffle. Extraordinaire, superbe. José Clémente Orozco (1833/1949) me fait penser à Diego Rivera. En effet, non seulement ils sont de la même époque mais A. me confirmera qu’ils ont été ami. La peinture murale représente en son centre, Hidalgo, le grand homme de l’indépendance et autour de lui, les grands maux de l’humanité. Il y a une unité de couleurs grises et rouge orangées. Cette peinture est vraiment magnifique.

Nous allons ensuite en voir d’autres du même artiste à l’institut des cultures cabanas. Le bâtiment est un ancien orphelinat, grand avec quantité de patios. Dans la chapelle, le choc! Sur les murs, des fresques d’Orozco. Partout. Et plusieurs avec des effets d’optique. C’est assez sombre comme art. A. m’explique que depuis un accident qui lui a fait perdre une main, il était assez tourmenté. Beaucoup de gris. Mais j’aime ce que fait ce peintre.

Balade sur un petit marché d’artisanat puis nous allons mangé dans un restau bien sympa. Long moment d’échanges, le feeling passe bien.

Pour finir la journée,mon couple mexicain veut me faire découvrir le mezcal, un alcool local. Je me retrouve dans un lieu….unique! Pas de mezcal, ce sera de nouveau tequila. Une sorte de hangar sans aucune enseigne ( le lieu aurait il été interdit à une époque???…), un vieux bar des années 50, des tables, un piano avec un joueur, quelques femmes, beaucoup d’hommes. J’ai l’impression d’être aux temps de la prohibition aux USA. C’est extra, unique. ça discute, ça boit, c’est « el fuente ». J’adore cet endroit!







BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
19.000 km plus tard |
olivier au mexique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amerique
| Six months in Australia
| Hey mon ami ! T'aimes ca ma...