Mon article paru dans « pointe du monde »

14032017

En 2017, à Paris une des activités de l’être humain est…courir après le temps….

En 2017,à Paris, malgré des moyens de communication de plus en plus nombreux et à la pointe de la technologie, une de nos difficultés quotidiennes est le contact humain ….

Voyager…tant de raisons de voyager…chacun a les siennes, connues ou inconnues.

Parmi d’autres, l’une des miennes est de prendre le temps. Prendre le temps des rencontres. Prendre le temps malgré souvent le blocage de la langue du contact humain.

Il y a tant de façons de « parler » avec l’autre : la parole mais aussi les yeux, les mains,le sourire….

Et des années plus tard, il me reste en mémoire, bien plus que les musées, les monuments ou autres sites, ces échanges humains….

Comment oublier ….

Cette femme sans âge, quelque part au Burkina Faso qui se lève avec difficulté pour danser et remercier son dieu de nous avoir mis sur son chemin le temps de quelques paroles ….

Ce moment dans la cuisine, alors que ces messieurs discutent dans le salon, avec ces voisines des « portes du sud algérien » qui ne font que rire par manque de mots en commun et qui m’offrent une bague qui orne toujours mon doigt

Ces policiers philippins qui n’arrivent pas à m’expliquer mon chemin, qui m’embarquent dans leur voiture, gyrophare allumé et me dépose à la porte de ma guesthouse.

Ce couple laotien qui m’ouvre sa maison et organise une cérémonie religieuse, sans une parole, pour que mon voyage se déroule bien.

Ce blocage de dialogue, à Madagascar, et pourtant contact humain si fort lorsqu’un bus entier à une crise de fou rire car je ne comprends pas un mot de ce qu’ils me disent.

Ces touristes que je reçois à Paris et qui malgré mon anglais plein de fautes me « harcèlent » de venir à mon tour leur rendre visite dans leurs pays.

Et tant d’autres humains à jamais gravés dans mon cœur ….

Pourquoi ces rencontres, ces contacts si riches, si forts se font ils principalement en voyages ?

Pourquoi ces gens prennent ils le temps et nous, dans nos sociétés dites civilisées, modernes, riches avons-nous tant de mal avec ces vrais valeurs ?

Ne serait il pas temps de remettre à la mode le « bonjour », le sourire, le regard vers l’autre ? ….

Le voyage est une solution pour prendre conscience de cela et dans nos vies modernes, stressées remettre tout simplement un peu de chaleur humaine avec celui que l’on croise et que l’on ne connaît pas….

 

 

 




L’inde article de « pointe du monde »

13032017

L’Inde, une destination incontournable lors d’un circuit en Asie du Sud

L’Inde est un pays dynamique et coloré qui a su conserver ses anciennes civilisations et ses traditions comme en témoigne le mode de vie de sa population. Cette contrée est également la terre où sont naît quatre grandes religions, à savoir l’hindouisme, le jaïnisme, le bouddhisme et le sikhisme.

Connaître les particularités du temple Akshardham

Vous pouvez effectuer un circuit New Dehli afin de découvrir les attraits de cette métropole. Par exemple, à 15 min en voiture du centre-ville, il y a le plus grand temple hindou au monde, Akshardham. Ce site est inscrit sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO. Il constitue l’illustration de l’architecture et des cultures anciennes de l’Inde. Ce monument, mesurant 43 m de haut et 108 m de long, s’étend sur un terrain de 40 ha. Concernant sa structure, ce mandir dispose de piliers ainsi que de 9 dômes. Il est orné de sculptures d’éléphants, de pierre rose, de marbre blanc et de statues de pierre. Celles-ci sont des figures représentant des divinités. Par ailleurs, dans le temple, vous trouverez une salle nommée «salle des valeurs» où se déroulent des spectacles ainsi que des diaporamas en 3 D racontant la vie du Dieu suprême, Bhagwan Swaminarayan. Il est à noter que l’accès à ce complexe est gratuit, mais les photos sont interdites à l’intérieur.

Visite de la Porte de l’Inde

Le circuit culturel et historique en Inde continue à l’intersection de Rajpath, à Delhi, pour la découverte de la Porte de l’Inde. Celle-ci est un lieu très prisé des touristes. Il s’agit d’une arche de 42 m de haut. Cette construction monumentale est dédiée aux soldats qui ont perdu leur vie durant la Première Guerre mondiale. Cette merveille, ressemblant à l’Arc de Triomphe de Paris, repose sur un socle en pierre rouge de Bharatpur. Sur la corniche, vous trouverez des symboles impériaux et le mot «India» décorant les deux côtés de l’arche. Outre cela, l’accès à ce site est gratuit. Toutefois, il faut payer pour le stationnement des voitures. Par ailleurs, près de la Porte de l’Inde se situe un grand espace vert idéal pour un pique-nique en famille ou en groupe.

Le Fort rouge, un monument emblématique de l’Inde

Le Fort rouge, également nommé le palais-fort de Shahjahanabad, figure parmi les incontournables d’un voyage en Inde. En effet, il accueille de nombreux vacanciers chaque année. Constituant le symbole de l’indépendance de l’Inde, il est inscrit sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 2007. Cet édifice s’étirant sur 103 ha dispose de murs défensifs de 2,4 km de long et 33 m de haut. Il comprend 2 dômes et des bâtiments à l’architecture moghole décorés de fleurs. Dans l’enceinte de cette merveille, vous trouverez un bazar couvert. Celui-ci était le marché où les nobles achetaient de la soie et des joyaux. Vous pouvez y faire un tour pour dénicher des cadeaux souvenirs. Par ailleurs, profitez de cette visite pour découvrir l’Indian War Memorial. Ce musée, sis à l’intérieur du fort, a été construit en l’honneur des soldats qui ont participé à la Première Guerre mondiale.

 







BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
19.000 km plus tard |
olivier au mexique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amerique
| Six months in Australia
| Hey mon ami ! T'aimes ca ma...