Kampong Thom,route de Kampong Thom à Siem Reap, Cambodge, Asie

27062019

12 & 13 Mars- Kampong Cham & Kampong Thom. Départ de Kratie à Kampong Cham, toujours avec V. On arrive en début d’après-midi et celle-ci se passe en balade dans la ville et en glandouille.

Malgré une nuit correcte, mon corps a pris le rythme du pays et à 5h du matin, du balcon, je vois tous pleins de gens dans la rue: soit ils font de la gym sur les quais du fleuve avec un prof, soit de la marche rapide. Je suis moi en pyjama!

Au petit déj’, un jus frais de fruits de la passion. C’est bon.

Aujourd’hui, mes intestins travaillent et ,évidement, à l’arrêt de bus, l’Imodium s’impose!

La guest de Kampong Thom n’a pas de parties communes. La ville a l’air plus agréable que ce que je pensais mais je manque de courage pour la découvrir. Il fait chaud, mes intestins sont bofs, je suis fatiguée, un peu déshydratée je crois. je fais le choix de me faire, après avoir mangé à 15h, la fin d’après- midi  sur mon lit. Me poser à Siem Reap va faire du bien, je crois!

14 Mars- Kampong Thom & route jusqu’à Siem Reap. Marché avant le bus pour Siem Reap. C’est très animé. Embouteillages de motos, scooters, tuk tuk aux abords des stands. Comme d’habitude, à l’intérieur vêtements, stands de produits de nettoyage et de beauté, bris à brac; nourriture à l’extérieur. Je sens quelques regards curieux avec sourires. On sent que peu de touristes s’arrêtent ici. D’ailleurs, il y a aussi une grande gentillesse, peut-être encore un peu plus qu’ailleurs.

Dans le bus, assise à côté d’une dame qui me propose des cacahuètes, on essaie d’échanger mais elle ne parle pas un mot d’anglais!

Sur la route, après le poivre entre Kampong Cham et Kratie, ici le riz. Il a été coupé. Les rizières sont donc des terrains en friche où paissent les vaches. Et on voit le riz sécher au soleil sur les bords de routes. Les paysans le mettent dans des sacs ui me semblent plus volumineux que 50 kgs. La quantité est impressionnante. Il faut dire que c’est la base de l’alimentation; légumes et viandes sont en petites quantités, en accompagnement.

Une des images que l’on a de l’Asie est la petite moto avec toute la famille dessus. Mais à mon avis, ce n’est ni le plus spectaculaire ni le plus drôle. C’est toute le reste. Sur leurs motos, ils transportent….tout! Des matériaux, du matériel, des vélos, des armoires. Je vois une fois deux cochons entiers et morts et une fois un cochon vivant encage! ET s’il y a des carrioles accrochées, ce sont des stands culinaires, des fruits ou légumes, de la vente d’articles ménagers. Pas d’âge ici pour faire de la moto; je vois des enfants de 7 ans en conduire!

Surprise! Le terminus du bus est à 7kms de la ville! Du coup, tuk tuk….

Accueil à la guest extra avec une petite serviette glacée et un shake. D’ailleurs c’est une de mes meilleures guests: personnel adorable, le lieu est joli, noyé dans un jardin tropical. La chambre est grande avec frigo, salle de bain, eau chaude, un ventilo mais il y fait une chaleur de dingue. Terrasse à chaque étage, parties communes sympas et une piscine au top. En plus c’est calme, à 10mn du centre. Tellement bien que j’y ajoute une nuit.

 




Kratie,Ile de Koh Trong,Kampi Cambodge, Asie

24062019

09 Mars-Kratie. A Chiro, j’ai rencontré V., française. Nous partons ensemble et allons passer 3 jours très sympas ensemble. Surprise de voyage.

Nous attendons près d’une heure le bus. Puis il s’arrête souvent pour déposer des passagers, pas mal de travaux sur la route. Du coup, nous mettons près de 6h au lieu des 4 prévues. Par contre, cool, il nous dépose à deux pas de la guest. Sur la route, noix de coco et jus de canne à sucre; je ne suis fan ni de l’un ni de l’autre.

10 Mars-Kratie et Ile de Koh Trong. Nuit encore très moyenne: les coqs! Balade dans la ville. J’aime bien cet endroit qui,pourtant, n’a rien de particulier. Pas un seul supermarché et un seul endroit pour le change. Les quais, le long du Mékong, sont très agréables.

Le marché: à l’intérieur fringues et bric à brac; à l’extérieur l’alimentation. Petits moments comme je les aime avec les locaux. On me fait goûter une espèce de cornichon, puis croquer dans un navet bien fade avant de m’en offrir un! Tentatives d’échanges avec les femmes. Chouette promenade.

Puis on traverse le fleuve sur une espèce de barge à moteur pour aller sur l’île de Koh Trong. Location d’un vélo avec pour but un restau à l’autre extrémité. Cette île est extra, j’aime vraiment beaucoup. Tout le long, un chemin goudronné, tout plat, sans voiture, nickel pour le vélo. Il y a des maisons en bambou et la vie à observer. Gens qui travaillent, gens qui ne font rien, vaches qui paissent d’énormes tas de foin, carrioles….Un pur bonheur. Au bout on arrive, non pas comme je l’y attendais dans un boui-boui, mais….dans un lodge totalement paradisiaque! Ce n’est pas beau, c’est splendide! Une piscine dans une végétation magnifique, des villas que l’on visite, immenses, avec baignoire et une déco….wahouu! La manager du lieu est française et charmante. 15h30, on mange du poisson du Mékong dans une sauce avec ananas et lait de coco. Succulent. Café glacé au bord de la piscine.

Dommage, on manque de temps à mon goût; je serais bien restée quelques heures de plus sur cette île. mais la nuit tombe tôt.

Je suis subjuguée par le Mékong que j’adore. Je  le trouve beau, serein, très « asiatique » et avec une lumière bien particulière et splendide.

11 Mars et Kampi. 6h toujours les coqs mais aussi à partir de 5h une musique traditionnelle qui hurle! Totalement hallucinant….J’apprendrais plus tard que c’est un mariage…

Un tuk-tuk nous prend à 7h30 pour aller à Kampi. La route est là encore pleine de vie à observer. Vers 8h30, nous prenons une sorte de pirogue à moteur pour aller au milieu du Mékong. Personne, pas un touriste, extra. La promenade sur le fleuve est sereine, calme, belle. Moment de bien-être total. Et soudain, hop, des dauphins! Impossible de prendre des photos tant ça va vite. Mais à ma grande surprise, nous en verrons une vingtaine, je pense. Un peu cher ( 9 dollars) mais ça vaut le coup. Encore un super moment.

Tour dans la ville et piscine dans un hôtel en fin de journée. ça fait du bien.

Le soir, offert par V. pour mes 50 ans, je déguste un amok: morceaux de poissons dans une feuille de bananier avec je ne sais quelle sauce et épices. Très bon.

C’est la 1ere fois que je passe un anniversaire hors Paris. Ben….ce fut une sacrée bonne idée! Une journée extra que je n’oublierais pas.







BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
19.000 km plus tard |
olivier au mexique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amerique
| Six months in Australia
| Hey mon ami ! T'aimes ca ma...