• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 10 juillet 2019

Battambang, Cambodge, Asie

10072019

19 Mars- Battambang. 4h de route. Bonne rigolade: come convenu, un tuk tuk m’attend à la descente du bus. 1mn30 de trajet, 300 mètres et nous sommes à la guest! On rigole bien avec le chauffeur et moi, je comprends pourquoi c’est gratuit! Chouette chambre, tout confort: clim, frigo, eau chaude, grande, mini balcon et semble bien insonorisée. La terrasse sur le toit n’est pas super jolie mais jacuzzi, chaises longues et hamacs. vais être bien encore ici.

20 Mars- Battambang. Je vais voir la gare de train des années 50! Une seule voie avec un train que l’on semble réparer. Je discute avec une femme employée qui me dit qu’il y a bien un train toujours en circulation pour la capitale. Mais un pont est en construction, on ne sait donc pas quand aura lieu le prochain départ. Extra!

Découverte de la ville. Agréable. Déjà, on n’est pas alpaguée ou juste avec….des sourires. Je galère un peu pour trouver ds galeries d’art. Je finis par tomber sur le Choco Art Café. Lieu qui vient de déménager. c’est un café avec quelques tableaux aux murs. L’artiste, Ke, parle français. petit moment d’échange agréable. J’y passe un bon moment.

Cette ville n’a rien de particulier mais elle dégage quelque chose. On s’y sent bien. Vivante sans être étouffante. Juste quelques backpackers mais assez peu de touristes.

Le soir , je vais regarder et photographier la vie sur les quais. J’adore.

Jacuzzi puis je vais au cirque, Phare Ponleu Selpak. Ce spectacle me scotche! Sous un mini chapiteau, à la sortie de la ville. Cela commence par une danse khmer. Les filles sont gracieuses, souriantes, belles. mais je n’accroche pas plus avec la danse en elle-même, trop lente, trop langoureuse. Ensuite, pendant 1 heure, 6 gars et une fille m’époustouflent. Il y a un dynamisme, une énergie de fou! De ce que je comprends,  tout tourne autour du combat et de la royauté. beaucoup d’acrobaties spectaculaires et très pros. Avec des scènes de mîmes, un peu de jonglerie, un numéro de diabolo incroyable. le tout avec humour, énergie, bonne humeur. Vraiment un très bon moment. A ne louper sous aucun prétexte!

21 Mars- Wat Kor. Ce matin, je vais à pied à 4 kms de la ville, dans un village Wat Kor. Il fait chaud, très  chaud; la ballade va être dure…Après les quais, je passe par une rue où la vraie misère est là; bidonvilles, crasse…Puis au bout d’un moment, j’arrive à un petit marché de « banlieue ». Scènes de vie sympa.

A Wat Kor, je fais une pause dans les jardins du temple où j’y vois les moines travailler, vaquer à leurs occupations. c’est calme.

Arrêt d’un monsieur sur sa moto juste pour échanger quelques mots…

Le village est très calme, agréable. je visite une des maisons traditionnelle en bois. la propriétaire, francophone et tante de la jeune fille qui m’accueille, a 78 ans, a vécu la période khmer rouge et attend toujours que ses 4 fils rentrent….La maison est magnifique. On sent bien que nous sommes dans une famille intellectuelle aisée. Construite en 1920, le rez de chaussée est fait en torchis et le 1er étage en bois. Durant la guerre, le lieu a servi de cantine collective à 250 personnes. La cuisine a été saccagé et totalement reconstruite à l’identique par la propriétaire.

Je traîne un peu dans le coin que je trouve plaisant et je me retrouve chez un monsieur qui ne doit pas en être à sa 1ere bière. il ne parle pas anglais mais il y a là un gamin de 12/13 ans qui, lui, le parle un peu. Encore un chouette moment.

Sur le chemin du retour, gros moment de rigolade. Un paysan avec une carriole pleine de pastèques et une femme assise au milieu s’arrête, me propose de m’emmener. Rires déjà lorsque je monte. Me voilà les fesses dans les pastèques, attraction des locaux. On avance à 15 kms heure au maximum et on rigole bien!

22 Mars- Battambang. Je passe de l’autre côté de la rivière. C’est très calme de ce côté là. De jolies rues avec des maisons. On oublie qu’on est en ville. Ramcheik 5 Art est une résidence d’artistes locaux contemporains. Comme depuis ce matin, il n’y a plus d’électricité, on me fait payer l’entrée moitié prix!  La maison est très agréable comme espace. Plusieurs œuvres de plusieurs; je n’aime pas tout mais ça change un peu.

En retournant dans le centre, on m’explique que depuis quelques jours il y a une hausse de la consommation électrique, due à la hausse de la chaleur ( plus de ventilo,, de clim…)Une grosse partie de cette énergie vient de Thaïlande. Suite à quelques tensions entre goouvernements, la Thaïlande refuse d’augmenter le débit. Du coup, coupures.

L’Human Gallery. Le photographe  humaniste est passionnant et passionné. Espagnol, il a voyagé 4 ans à vélo pour arriver au Cambodge. Vivant entre 3 et 20 jours avec ses sujets, il photographie des gens aux histoires lourdes. Superbes portraits. Dommage qu’il fasse une chaleur limite supportable. Il me fait goûter à du vin de riz dans lequel marinent bananes et fruits du jacquier.

En fin d’après midi, massage par des aveugles. 1h, 7 dollars, cette fois sans huile. C’est costaud! Bras et mollets, limite désagréable tant c’est dynamique. Mais en sortant, je me sens super bien.







BOULBY & MOULFY IN NZ 2... |
19.000 km plus tard |
olivier au mexique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amerique
| Six months in Australia
| Hey mon ami ! T'aimes ca ma...